Home / Actualités / Société : l’ONG FONBAL  et SOAR académie volent au secours des enfants démunis

Société : l’ONG FONBAL  et SOAR académie volent au secours des enfants démunis

Dans le cadre d’aider les enfants abandonner pour leur éducation et leur activité professionnelle, l’ONG FONBAL en collaboration avec SOAR académie, ont procédé dimanche, 30 octobre à Conakry à la signature d’un partenariat.

fonbal-et-sorLa particularité de cette collaboration entre les deux organisations se partage comme suit : La Fondation Binta Ann pour le Enfants et Femmes (FONBAL) sera chargée à la prise en charge de l’éducation de ces enfants et Super Olympien d’une Afrique Renaissante (SOAR) académie, s’occupera à la leur formation en football.

Selon la présidente de l’ONG FONBAL, Binta Ann, ce partenariat est un honneur. Bien que SOAR évolue  dans le football. Ils ont quelque chose en commun c’est-à-dire  la jeunesse. Ces jeunes défavorisés qui ont besoin d’être. Mais aussi, qui ont besoin de l’assistance. Donc Sor académie à travers le sport et la culture, les tend la main aujourd’hui. Alors sa fondation doit les rendre hommage.

«Nous serons là pour accompagner ces jeunes à travers l’éducation, les cours d’alphabétisations. Nous signerons ce partenariat aujourd’hui. Mais depuis longtemps nous sommes entrain de travailler là dessus pour comment élargir ce partenariat. Ce n’est pas seulement ces jeunes qui feront partir on espère de l’équipe nationale et des clubs nationaux et  internationaux dans les années à venir. Mais voir aussi comment le partenariat peut aller au-delà de ça dans le sponsoring », a-t-elle indiqué en ajoutant que ces jeunes que SOR académie est entrain de former aujourd’hui  peuvent évolués ailleurs et devenir des gens qui seront capable d’aider d’autres enfants défavoriser.

Elle poursuit que ce partenariat n’est pas seulement ce coté alphabétisation, c’est plus que ça. Et de fait qu’ils évoluent aussi dans le domaine de la jeunesse. Elle pense que cette collaboration va être fructueuse.

« On sait que la Guinée est un pays très sportif. Mais ce qui est plus important que ce sport c’est l’éducation. Il faut que nous donnions priorité à l’éducation. Il ne faut pas qu’on arrête d’étudier après le cycle universitaire. Qu’on continu à se former. La formation n’a pas de pris », a invité Binta Ann.

Le fondateur de l’académie SOAR, Almamy Sylla, les raisons de ce partenariat avec l’ONG FONBAL c’est pour soutenir la jeunesse en se donnant la main. Il s’est rendu compte de l’importance de l’éducation, quand il a vu ses jeunes footballeurs aujourd’hui en Europe capable de communiquer.

« Avant quand on regardait  la télé on avait honte des joueurs de l’équipe nationale guinéenne parce qu’ils avaient  du mal à s’exprimer devant le micro. C’était un peu gênant. Et encore on a des joueurs qui sont partis et qui n’avait pas un bon niveau d’éducation, ils avaient du mal à s’adapter. Donc ils ne pouvaient pas comprendre le message. Je veux qu’on motive ces jeunes à aller à l’école pour ne pas que le football ne soit une option  pour ne pas faire quelque chose demain. Actuellement les enfants qui sont avec nous, motiver pour aller à l’école, on a les résultats. L’année dernière, la génération de moins de 15 ans a fait 100% au brevet, au bac on eu un échec sur 17 personnes qui se sont présentés. Donc comparativement à la statistique en Guinée c’est déjà un bon résultat », a-t-il indiqué avant de dire qu’ils ont vus les résultats de la  FONBAL sur le terrain qui rentre dans le cadre de la formation des jeunes.

Ce projet permettra à 20 jeunes joueurs moins de 17 ans à effectuer un voyage du coté de la France, pour un stage du 27 novembre au 06 décembre 2016 sous le financement de Farafina Ressource Sarl.

Le fondateur de SOAR académie, Almamy Sylla  est le président de club du Satellite FC. Un club de première division guinéenne.

ISB