Home / Actualités / L’AFD et l’UE joignent leurs efforts pour appuyer la Guinée dans le redressement du secteur de l’électricité

L’AFD et l’UE joignent leurs efforts pour appuyer la Guinée dans le redressement du secteur de l’électricité

L’Agence Française de Développement (AFD) et l’Union européenne (UE) ont décidé d’appuyer le gouvernement guinéen pour le redressement du secteur électrique dans le cadre de la relance du secteur de l’Energie.

UEUne cérémonie de signature de conventions de financement et de partenariat réunissant les autorités guinéennes, les Ambassadeurs de l’Union européenne et de la France, et le Directeur Afrique de l’AFD, sera organisée à cet effet le mercredi 23 mars 2016 à 11H30 au Ministère de l’Economie et des Finances en présence de Madame la Ministre et de MM. les Ministres de L’Energie et de l’Hydraulique, et du Budget.

La Guinée, surnommée « le château d’eau de l’Afrique de l’Ouest », dispose d’un potentiel hydro-électrique estimé à 6.000 mégawatts (MW) constituant pour elle un avantage comparatif exceptionnel vis-à-vis de ses pays voisins.Mais en dépit de ce potentiel et des récents investissements dans le secteur (Centrale de Kaléta), le taux d’accès des populations à l’électrification reste encore bas (autour de 14%). Début 2012, le gouvernement et ses partenaires ont discuté et adopté un plan de redressement électrique comportant sept (7) programmes prioritaires.

Sollicitée par les autorités, l’AFD a décidé de participer à la mise en œuvre de ces programmes à travers l’octroi d’un prêt souverain d’un montant de 293,5 milliards de francs guinéens(30 millions d’euros). L’Union européenne s’est également engagée au financement du programme à travers le Fonds fiduciaire UE-Afrique pour les infrastructures pour un montant de 196 milliards GNF (20 millions d’euros) en dons.

Les fonds de ceblending (mixage prêts et dons) serviront à la réhabilitation et l’extension du réseau de distribution du courant électrique de Conakry, dans les zones d’Ansoumaniah et de Kagbelen en périphérie de la capitale. Le programme comprend aussi la réhabilitation et le renforcement du réseau de transport électrique constitué des lignes et des sous-stations de haute tension acheminant l’énergie des centrales de production hydroélectriques vers les postes de distribution à Conakry.

A l’horizon 2019, année prévue de mise en service des réseaux, le projet permettra le raccordement de 50.000 abonnés et, à terme, à 400.000 personnes d’avoir accès à l’électricité de façon sécurisée. Enfin, l’une des composantes du projet vise au renforcement de capacité du personnel de l’Electricité De Guinée (EDG), l’entreprise en charge de la fourniture du courant électrique sous contrat de gestion du groupe français VEOLIA depuis septembre 2015.

Cellule de communication