Home / Le Conakryka / Demande de réouverture des cantines scolaire

Demande de réouverture des cantines scolaire

pam-veriteguineeLa Journée de plaidoyer en faveur du développement et de la bonne marches des cantines scolaires en Guinée s’est tenue ce mercredi 07 mai  dans la salle du 28 septembre du palais du peuple.

Déclenché  en Guinée en 2002, le Programme Alimentaire Mondial (PAM) apporte chaque année un appui alimentaire et rationnel à environ 107.400 élèves. Environ  10.000 filles de la 6ème Année reçoivent des rations à huiles fortifiés en vitamine A afin d’encourager leurs familles à les maintenir à l’école, augmentant ainsi  leur taux de fréquentation.

Présente à cette cérémonie, la première dame de la république et présidente de la fondation pour la santé maternelle et infantile (PROSMI), Madame Condé Djenné Kaba précise que ce plaidoyer vise essentiellement à  obtenir le soutient des partenaires  aux cantines scolaires de Guinée.

Pour sa part, Elisabeth FAURE,  représentante de PAM en Guinée « Nous sommes dans une situation critique. La couverture actuelle des cantines est insuffisante. » Déplore-t-elle.  Seulement 7%  des écoles guinéennes est couvert par ce programme d’alimentation scolaire contrairement au Sénégal voisin qui a une couverture de 46 %.

Ibrahima kourouma, ministre de l’enseignement pré universitaire reconnait les avantages du PAM. « Les cantines scolaires ont permis d’augmenter le taux de fréquentation scolaire et le maintient des élèves, mais surtout de leur réussite  à l’école » a-t-il indiqué.

Pour  M.Naotsugu Nakano ambassadeur du Japon en République de Guinée « Le Japon apprécie hautement cette initiative du PAM, qui apporte une contribution majeure au développement de la Guinée. C’est pourquoi le gouvernement du Japon collabore avec le PAM depuis 2010, en accordant chaque année à ce programme un soutien financier. Ainsi, l’an dernier, le Japon a accordé quatre millions de dollars pour la fourniture de denrées alimentaires, dont une partie a servi au programme des cantines scolaires.

Cet appui aux enfants scolarisés, et particulièrement aux jeunes filles scolarisées, s’inscrit  pleinement dans la politique en faveur des femmes, annoncée en septembre 2013, lors de la 68ème session de l’Assemblée Générale des Nations Unies, par le premier Ministre du Japon, Monsieur Shinzo Abé

Sarr Boubacar

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*